Aller au contenu


Oh, my god ! A special US gazette…

De décembre 2015 à juin 2016, Annick et Bertrand ont séjourné au New-Jersey, dans le cadre d’une mission d’Annick comme chef de projet pour une grande entreprise du secteur pharmaceutique. Ils en ont profité pour visiter quelques bribes du karst du vaste territoire américain !

Leur périple en 5 actes…

C’est ICI pour lire la Gazette spéciale US des Tritons globe-trotters (8,6 MO).

Publié dans publication. Tagué avec , , .

Celle-là, elle est bien aussi…

Elle est chouette, la Gazette,

De septembre et du fond du méandre

Elle sera et pour ses membres

Et pour les lecteurs abonnés au fil

Des Tritons l’antichambre

De la spéléologie mondiale le nombril.

Enjoy !

Publié dans actualité, publication. Tagué avec .

Mardi 7 juin 2016 Spéléologie – Roche Chalve (Rencurel – 38)

Participants Tritons : Charles Buttin, Cécile Pacaut

Participants SGCAF : Christian Carrez

TPST : 6h30

Développement : 4300m

Profondeur : -156m

Bibliographie : Scialet (2000)

Décidément cette sortie nous aura donné du fil à retordre. Après une séquence avortée pour cause de secours à Grotte Roche la semaine précédente, nous voilà encore bien en retard ce jour et on arrive quand même à rentrer dans le trou à 17h30, groumpf…

Vu que la topo et le descriptif sont restés dans la cave depuis la semaine précédente, on grenouille un peu dans les divers diverticules du début du trou avant de nous engager franchement là où on n’aurait pas dû hésiter !

Le cheminement est évident, varié, jamais difficile, plutôt agréable et finalement il y a plein de choses à voir et à montrer jusqu’à la rivière elle aussi sympathique (parcours dans le sénoniens à silex en suivant le pendage, alternant profil de conduite forcée et d’effondrement). On a bien aimé et on reviendra bien volontiers avec des débutants (il faut prévoir d’adapter l’équipement en conséquence).

Une fois en bas, on organise tout notre barda pour la mission rééquipement / sécurisation / dépollution qui nous a été confiée…

On termine donc l’équipement de la MC poursuivant l’enfilade E18 + E4 en haut du méandre. Puis on reprend l’équipement E4 + MC au bout du méandre du courant d’air. Au retour, on évacue ce qu’on a déposé comme cordes + les cordes déposées lors de la mission précédente en bas de l’escalade E18 + E4.

ACCES

UTM31T – 696389 – 4996473 – 1440m

Depuis Méaudre, prendre la route forestière des Narces. Laisser la voiture au niveau du virage recoupant la Combe du Furon au lieu dit « La Vira »

Prendre à pied la piste forestière qui part vers le sud, à la patte d’oie 50m plus loin suivre la piste de droite. Dépasser la clairière ; une centaine de mètres plus loin une sente évidente part sur la droite en direction de la falaise. Une fois à la falaise, le trou se situe en contrebas sur la droite : équiper l’accès au trou depuis les arbres à main droite une dizaine de mètres plus loin. Cécile

Remarque : En suivant la crête sur 150m vers le nord, on arrive à un joli Belvédère.

EQUIPEMENT

Obstacles Cordes Amarrages Observation

Accès (barre

rocheuse) C35 1 AN à 1AN â 1 AN à Attacher la corde aux 2S du toboggan

Toboggan C25 2S æ Facultatif

P5 C11 2S à 2S â

R3 C12 1AF + 1S (ou 1AF) en Y à 2S en Y â Facultatif

Toboggan C25 1 AN à 1S à 1S Très Facultatif

P3 de la Vire C35 Par le haut (étroit) : 2 AF à 1AF à 1AF à 1AN + 1S en Y â Par le bas : 1AN + 1S æ 2S â

P5 à 1AN (ou 2S) à 1S à 2S en Y â

R3 C15 2AN à 2S â Facultatif (descendre

sous le bloc à main droite)

C5 C12 1 AN 1 sangle en place en fixe au milieu de la cascade Facultatif

P18 + MC + P4

+ MC En fixe Escalades remontant depuis la rivière

E4 + MC En fixe Bout du méandre du courant d’air

A poursuivre

Publié dans classique. Tagué avec , , .

Et bim, une Gazette d’été !

Arrêtez-les, arrêtez-les !

C’est là pour les curieux : la gazette n°83 en pdf.

Publié dans actualité, publication. Tagué avec .

Vendredi 13 au lundi 16 mai 2016 Causse Méjean – Lozère

Participants Tritons : Brigitte Aloth, Ludo Nicoli, Jean Philippe Grandcolas, Christophe Tscherter.

Participants S.C.M.J.C. Rodez, Aveyron : Éric Boyer, Christian Rigal.

Participant Alpina Millau, Aveyron : Jean Louis Rocher dit Caillou.

L’objectif du we est de faire quelques clichés pour la publication Baumas, du CDS Aveyron, pour qui je fais la maquette, 15 ans d’explorations et 450 pages ! Après le désistement de Serge, nous abandonnons pour ce we l’idée d’aller faire quelques photos dans le P55 du Lacas vers -200, et dans le P90 de Corgnes.

Vendredi 13 mai : Départ de Saint Pierre de Chandieu vers 13h, arrivée vers 18h à Meyrueis, après avoir essuyé la pluie tout le long des 280km. Halte au gîte de La Draille, puis installation au camping « Le Jardin des Cévennes » dans un mobil-home.

Samedi 14 mai : La journée commence mal, nous nous faisons percuter par un véhicule descendant du Causse Méjean, mon véhicule étant plus robuste que celui de mon protagoniste, nous pouvons poursuivre la route ! Nous avons RDV à 9h30 à Riesse avec Christophe, notre unique photographe. RDV un peu plus loin avec Éric et Christian.

Aven de Can Plat, photo Ch. Tscherter.

Nous commençons la journée par une visite à l’aven de Can Plat (-147, Les Vignes), aven exploré entre 2014 et 2015. La cavité est équipée, Éric et Christian descendent les premiers pour faire une désobstruction au fond. Nous ferons 2 séances photos, une dans le P13 et une à -100 avant le méandre.

Nota de Brigitte : la sortie photos a failli être rapidement écourté suite à la chute du déclencheur de flash dans un puits, récupéré explosé, il a repris sa fonction, le we était sauf !   L a cavité est une succession de puits : 6, 17, 33 précédé d’un petit méandre agrandi, 13 et 15m ; le méandre qui fait suite, désobstrué et suivi de 4 petits puits jusqu’à -147.  TPST : 4h environ.                     film Can Pla

Casse-croûte et à proximité, repérage des avens des Plots 1 et 2, présence de spéléos du Spéléo Club des 4 Jeudis (Saint-Denis, 93).

Nous repartons à l’aven des Oules (-66, Saint Pierre des Tripiers) pour une photo du photogénique puits d’entrée (26m), les 2 cairns fait l’an dernier sont toujours en place !                                                                                                                                                                                      « Descendeurs » : Brigitte, Ludo, Christophe, Éric.                        film Aven des Oules

Puis nous allons à quelques kilomètres de là, à l’aven de Las Quiaoulas n°1 (-22, Les Vignes), pour un cliché du puits d’entrée de 15m. « Descendeurs » : Brigitte, Christian, Christophe, Éric.

Retour à Meyrueis.

Dimanche 15 mai : RDV à 10h30 vers l’aérodrome du Chanet avec Éric.

Séance photos dans l’aven des Loups (-203, Vébron), nouvel aven exploré en 2013 et 2014.

Participants Tritons : Brigitte Aloth, Ludo Nicoli, Jean Philippe Grandcolas, Christophe Tscherter.   Participant S.C.M.J.C. Rodez, Aveyron : Éric Boyer.

La cavité est équipée depuis jeudi soir par Caillou.   Les gars du Spéléo Club des 4 Jeudis (Saint-Denis, 93), nous suivront en rééquipant et iront vers le fond.

P10 d’entrée suivi d’un boyau terreux, P68 avec un pendule vers -20m, petit méandre qui frotte, P50 avec nouveau pendule vers -20, P12 dans la salle des Meringues (-70m environ), nous y faisons 2 séances photos, nous grimpons ensuite par 2 puits d’une dizaine de mètres dans la salle des Orgues, belle coulée blanche et perles, le sommet de cette salle est à quelques mètres de la surface, 2 séances photos, retour à la salle des Meringues pour une photo dans le P12 et retour vers la surface. TPST : 4h30 environ.

Aven des Loups, salle des Meringues, photo Ch. Tscherter.

Film Aven des Loups

A la sortie, nous retrouvons Maixent et Marinette Lacas, la mère de Maixent et Marinou.

Pause casse-croûte, nous quittons la famille Lacas pour une visite du chaos ruiniforme de Nîmes Le Vieux, entre Gally et L’Hom, Éric ne connaissait pas ! Retour sur Meyrueis par le col de Perjuret.

Le soir, visite de Philippe Lavabre (ex-vulcain) que Brigitte avait rencontré en Corse.

Lundi 16 mai : Rangement du mobil home. Éric s’en retourne sur Millau.

RDV avec Caillou à St Chély du Tarn à 10h30, nous sommes en avance, nous faisons les lézards au soleil dans ce joli village des bords du Tarn. Une fois notre guide arrivé, une agréable rando de 20 minutes nous conduit à la vaste entrée de la grotte de la Duganelle (2023m). Vaste galerie d’entrée, petites conduites forcées avec chicane, vaste salle sableuse, nous ferons 3 pauses photos. TPST : 2h environ.

Vers 14h, nous quittons Caillou et St Chély du Tarn. Nous éviterons les gros bouchons de soirée, à Givors à 17h ça commence déjà !

Nota : toutes ces cavités seront publiées dans la prochaine publication du CDS Aveyron, BAUMAS.

Compte-rendu de J.P.G.

Publié dans photo. Tagué avec , .

21 et 22 mai 2016 – WE Dévoluard de surface à caractère spéléo

Participants Tritons : Charles Buttin, Cécile Pacaut

SAMEDI :

Départ de Grenoble pas trop tôt le samedi matin après un bon dodo.

Nous prenons la route de Corps pour monter dans le Devoluy. Arrêt au barrage du Sautet pour profiter des aménagements de mise en valeur du patrimoine EDF (fort intéressant, en particulier l’historique de construction du barrage). Ensuite, pique nique à l’exsurgence des Gillardes (2è exsurgence vauclusienne de France par son volume après Fontaine de Vaucluse) qui collecte tout le massif.

Ensuite, nous enchaînons en 2h les 2 parties de l’originale via ferrata de Saint Etienne de Devoluy (balade en vire, via ferrata, canyon, spéléo, un peu tout ça à la fois !!!!)

http://www.viaferrata-fr.net/via-ferrata-45-La-travers%E9e-des-Beaumes-St-Etienne-en-Devoluy-Hautes-Alpes.html
http://www.viaferrata-fr.net/via-ferrata-73-Vertigo-St-Etienne-en-Devoluy-Hautes-Alpes.html

Sur le retour à la voiture, nous faisons un crochet par les gorges du Rif.

Le soir, bivouac dans les champs au dessus de Super Devoluy. Le doux aboiement des chevreuils au clair de la pleine lune et mes ronflements bercent Charles.

DIMANCHE :

Traversée Héroïque et Plateau de Bure

Dénivelée : +/- 1120m

Ne sachant pas vraiment à quoi nous attendre ni en termes de difficultés, ni en termes de conditions (vu qu’il a en plus reneigé 2 jours auparavant assez bas…) on part avec casques, baudriers, piolets, crampons, broches à glace, bref, ceintures et bretelles (dont on n’aura finalement pas besoin, mais pas de regrets, il valait mieux prévoir que guérir !).

On gare la voiture à la côte 1536m quasi sous le téléphérique de l’IRAM. Un groupe de 4 jeunes arrive peu après nous. Après avoir tenté de sympathiser avec chamois et marmottes, nous reprenons contact avec les 2 pattes qui nous suivent vers la côte 1820m : nous réunissons nos cerveaux et nos descriptifs pour atteindre notre objectif commun : la Traversée héroïque.

Ca se passe de commentaires : c’est très chouette (quoique trop court à mon goût). Charles et l’un de nos nouveaux copains tâtent les émotions de la sortie (parpinante et à tiroirs) par l’œil droit pendant que le reste de la troupe se satisfait pleinement de la « voie normale » par l’œil gauche.

http://www.altituderando.com/La-Traversee-Heroique
http://www.camptocamp.org/routes/211664/fr/rocher-de-corne-la-traversee-heroique

Sur le plateau de Corne, nous faisons un sympathique pique nique commun avant de nous séparer.

Redescente post prindiale vers le sud au col pointé 2048m sur la carte, puis en 1h30 montée via la Combe Ratin (bien purgée) entre cailloux et neige sur le plateau de Bure pour rendre visite aux grandes oreilles cosmiques (2564m). Grand vent sur la montée et sur le plateau (nous avons été fort méritoires dans notre lutte et le 4h à l’abri du godet largement gagné).

Retour en 2h par la Combe Ratin puis le vallon enserré entre le Rocher de Corne et Coste Belle.

Une bien belle boucle aux paysages très variés. Cécile

D’autres photos sur :

https://picasaweb.google.com/117906336009264047937/6288275458359212705?authuser=0&feat=directlink

Publié dans Non classé.

Vendredi 20 mai 2016 Massif de la Chartreuse Cirque Sans Nom

Participants Tritons : Cécile Pacaut, Brigitte Aloth, Guy Lamure, Jean Philippe Grandcolas, Alain Giraud « Gigi », Laurent Senot.

2 objectifs pour ce jour et 4 lieux de rdv !

A 9h30, tout le monde est à Perquelin, St Pierre de Chartreuse.

Nous montons au cirque Sans Nom par la grotte du Guiers Mort et un sentier pas toujours très marqué, nous trouvons la neige vers 1500m, deux heures de grimpette.

Pause déjeuné.

Equipe escalade dans la grotte-diaclase du cirque « sans nom » : Guy à l’escalade et Laurent à l’assurance.

Après concertation, comme on a pris le petit perfo à accus on décide de reprendre l’escalade du bas dans la partie large de la diaclase (et non la suite de l’escalade de 2010 qui devenait étroite et sous des blocs). Après un moment de mise au point, la montée aux étriers prend son rythme de croisière et un premier palier est atteint au bout d’une dizaine de mètres. Deux spits de plus et on arrête pour cette fois ; une corde est laissée en place.

TPST : 3h environ.

Equipe visite grotte du Cirque (190m environ, -40) : galerie basse sur une dizaine de mètres puis beau méandre surcreusé, où naturellement la progression se fait en hauteur, Cécile ira au bout de la cavité, JP s’arrêtera au P20, Brigitte et Gigi un peu avant.

T.P.S.T. : 1h environ.

Biblio orientée : Explos Tritons 5-1994, pages 74-76 (plan).

Nous profiterons ensuite du soleil.

Nous quittons les lieux vers 17h. Nous prenons le GR et le vertigineux sentier du Prayet pour le retour, visite de la grotte du Prayet, sommes à Perquelin vers 19h.

le film: film rando spéléo Cirque Sans Nom

Compte-rendu de J.P.G. et Guy L.

Publié dans exploration, randonnée. Tagué avec .

Jeudi 20 avril 2016 Sortie: pointages GPS – commune de Torcieu

Participants : Brigitte Aloth – Guy Lamure – Claude Schaan

Rendez-vous habituels à 8H15 gare de Vénissieux pour Claude et 9H30 à la locomotive pour Brigitte. Au passage, nous calibrons l’altimètre. Après un café chaud agrémenté de biscuits secs, direction le Pissoir et le porche juste en face (abri du Pissoir) où nous prenons les cotes des entrées et quelques photographies, les précédentes n’étant pas de bonne qualité. Ensuite direction le plateau et le secteur de Dorvan. Mêmes opérations pour la perte de la Grand Combe et la perte de Socours. Pause casse-croûte vers l’aire d’envol des parapentistes sous un très beau soleil printanier puis nous partons en direction du bord des falaises pour repérer et pointer le trou du Relais et les diaclases Pirine et Tringeante. Comme souvent, les coordonnées données ne sont pas rigoureuses aussi nous cherchons le long de margelles surplombant de belles verticales. Les trois cavités sont retrouvées mais l’une d’elles n’est pas accessible sans une corde. Au cours de nos pérégrinations, Guy trouve un manchon à air de FFP que Brigit remettra à des parapentistes venus sur l’aire d’envol. Retour à la locomotive vers 16h45.

Claude

Dire que certains pensent que les sorties pointage GPS sont de tout repos !

Publié dans actualité. Tagué avec , .