Aller au contenu


Bournillon (Vercors)27 avril 2013

IRIAN JAYA mon Amour.

Le Sergio avait raison… « Profites de la crue m’avait-il dit, les rivières souterraines géantes de Papouasie Nouvelle Guinée, ne sont finalement pas si loin…. ». Il suffisait en effet de profiter des conditions météos exceptionnelles de ce samedi 27 avril 2013 sur le Vercors, pour admirer la puissance de la rivière de Bournillon en crue. 24 heures qu’il pleuvait sans discontinuer sur le Vercors et la neige était même annoncée dans le milieu de la journée. On n’a pas été déçu !

Les 6 tritons se retrouvent au bistro de la Chapelle En Vercors. Nous avions initialement optés pour le Scialet Neuf et sa glace, mais compte tenu des conditions météo, l’équipe ferra le choix de Bournillon… Bon choix!.

Vers 10h00 nous stoppons les véhicules au parking de l’usine EDF, à la confluence avec l’Isère déjà très haute et colorée par les limons et la rivière bleu de Bounillon qui dévale puissamment les pentes. Après la marche d’approche d’une vingtaine de minutes, nous atteignons le porche de la résurgence de Bournillon. Peut être 15 à 20m3/s, sorte de sous terre dans un bruit assourdissant, et les niveaux continuent à monter quasiment à vue d’œil. Ca prendra 80cm dans la journée.… Bref le pied, un très grand pied.

Nous nous équipons et l’ami Laurent Senot, seul triton à avoir opté pour la néoprène

photo Alexandre Pont

(y compris pour la marche d’approche !!), ira équiper la vire de la cascade. L’équipe se répartie et les flashs commencent à crépiter. Impossible de s’entendre, on ferra au mieux pour sortir au moins un cliché. Il faudra faire vite, Laurent, longé sur la main courante, se prend des vagues de crue sur la tronche, l’option néoprène était bien la bonne !.

photo: Christophe TSCHERTER

Nous optons ensuite pour la vire de la chèvre et la galerie inférieure, afin de retrouver la rivière derrière la cascade en furie. Dantesque !! C’est partie pour trois heures de photographique. La rivière est déjà trop haute pour imaginer répartir quelques tritons sur les rochers. Dommage.

photo: Christophe TSCHERTER

Après un rapide déjeuné, Alex, qui a la mémoire qui flanche, nous guide vers une galerie moyenne, espérant retrouver les gros volumes et la rivière derrière la galerie inférieure. C’est partie pour 1h30 de reptation sans intérêt, si ce n’est éliminer quelques calories superflues… Au final la galerie est pleine jusqu’à la gueule. Demi-tour, avec encore quelques photos…

photo: Christophe TSCHERTER

Vers 17h30 nous sortons, comme la météo l’avait prévue, la neige est au RDV. Personnellement je repartirais bien dans la galerie inférieure, mais vu les réactions de mes petits camarades, je croie que j’ai déjà suffisamment abusé de leur patience.

Sur le chemin du retour Serge, exciter comme une pucelle m’appel. T’es ou ?, la Luire vient de crever les plafonds !.Christophe

Participants :

Brigitte Aloth, Laurent Senot, Alex Pont, Ludovic Nicoli, Olivier Venot, Christophe Tscherter

films (brigitte):

Bournillon matinée

et Bournillon après midi

Publié dans classique, photo. Tagué avec .

0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.