Aller au contenu


Expédition Anjohibe 2017 – Madagascar

L’expédition « Anjohibe 2017 » s’est déroulée du 29 avril au 8 mai 2017. Elle était constituée de quatre participants : Damien Grandcolas (Clan des Tritons et Association spéléologique des Hauts du Val de Saône), Alexandre Pont (Clan des Tritons), Fabien Darne (Clan des Tritons, Césame), Maryse Gueguen (spéléo libertaire).

Elle a eu lieu dans le secteur des grottes d’Anjohibe (dites aussi grottes d’Andranoboka), à 80 km au nord de Majunga (ou Mahajanga), sur le plateau de Mahamavo qui borde à l’Ouest la baie de la Mahajamba, dans le nord-ouest de Madagascar. Ce plateau consiste en un karst tabulaire de faible altitude (moins de 100 m), en grande partie couvert, qui semble ne présenter qu’une faible puissance de calcaire. A l’instar des grottes de Belobaka (situées à quelques km à l’est de Majunga), ces calcaires datent de l’Eocène, bien que dans un environnement géologique d’âge Crétacé.

Ce massif de faible ampleur est relativement facile d’accès en comparaison des grands tsingy. Une piste correcte permet de rallier Majunga en moins de 4h.

Les grottes d’Anjohibe sont visitées et aménagées partiellement depuis plus de 80 ans. La seule topographie existante jusqu’à présent et la plus complète était celle de Jacques de Saint-Ours, un géologue qui a beaucoup travaillé à Madagascar, elle date de 1952… Elle semblait n’être que partielle et de nombreuses rumeurs circulaient quant au trajet de la rivière.

Les objectifs étaient de :

1. Pointer précisément toutes les entrées de cavités du secteur et les reporter sur une carte ;

2. Refaire le lever topographique du réseau principal ainsi que des deux grottes annexes ;

3. Parcourir la totalité de la rivière et en dresser la topographie ;

4. Réaliser des photographies à visée esthétique et documentaire ;

5. Faire des observations scientifiques (mesure de conductivité, spéléogenèse…) ;

L’équipe est arrivée en deux vagues. Une première le samedi 28 avril en provenance de Mayotte directement à Majunga, une deuxième le dimanche soir via Tananarive depuis la France. Après les ultimes préparatifs nous sommes partis en 4×4 le lundi 1er mai pour Anjohibe.

Dès l’après-midi du lundi nous arpentions le terrain et pointions les entrées déjà connues.

Le mardi 2 mai, topographie de la grotte n°3, explorée par Rajaonarivelo en juin 1938 mais non topographiée (1 239 m).

Le mercredi 3 mai, topographie et exploration de la grotte n°2, partiellement explorée par le même Rajaonarivelo (1 231 m) et de la grotte n°4 (146 m), nouveau prolongement de la précédente.

Les jeudi 4 mai et vendredi 5 mai, topographie de l’axe principal de la grotte d’Anjohibe et de la totalité de la rivière (ruisseau Decary) (3 004 m).

Le samedi 6 mai, retour à Majunga, soirée festive.

Le dimanche 7 mai, retour de l’équipe métropolitaine à Tana. Le lundi 8 mai, fin de l’expédition.

Au total, ce sont 5 620 m de topographie qui ont été levés auxquels se rajoutent 1 860 m de reprise numérique de la topographie de 1952. La production topographique est donc de 7 479 m. Même si peu de véritable première a été faite, les objectifs ont été atteints et nous ramenons de quoi publier une nouvelle topographie des grottes d’Anjohibe ainsi que quelques sympathiques photographies.

Nous remercions Rivo John, guide et gérant de l’écolodge de la grotte pour son aide logistique sur le terrain et la Commission des Relations et Expéditions Internationale de la Fédération Française de Spéléologie pour son parrainage.

Publié dans exploration, expédition. Tagué avec , .

0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.