Aller au contenu


Dent de Crolles – Traversée Thérèse – Guiers Mort- et traversée Pulpite- Glas- (Massif de la Chartreuse )

Samedi 4 juillet 2015

Dent de Crolles – Traversée Thérèse  – Guiers Mort- Massif de la Chartreuse

Participants Tritons : Cécile Pacaut, Charles Buttin

Participant FJS : Serge Loaec, Jean Christophe Blanchon

T.P.S.T. : 8H30

Histoire de se mettre au frais et de poursuivre un apprentissage de la Dent fort utile à la 3SI et le déverminage des excellentes fiches guides créées par cette dernière (disponible sur le site http://www.sssi.fr/article275.html), Serge nous embarque à la découverte de la traversée Thérèse – Guiers Mort.

Après une marche d’approche à l’ombre jusqu’au pas de l’oeil et heureusement ventée de 1h45 lors de laquelle on en profite pour visiter l’entrée du Bob Vouay, on pénètre enfin l’univers salvateur et réputée des 6°C de la Dent.

L’équipement a été totalement refait l’année dernière : broches, anneaux de rappel (gros, prévoir de quoi bloquer le nœud), mains courantes équipées… La présence d’un équipement remis à neuf et de mains courantes en particulier en fond de puits nécessitant de faire des pendules évite bien des questionnements et perditions.

Traversée agréable, qui reste très spéléo, dont le clou est décidément l’enfilade des « grands puits ».

Merci à Serge pour le guidage.

Dimanche 5 juillet 2015

Dent de Crolles – Traversée Pulpite – Glas – Massif de la Chartreuse

Participants Tritons : Cécile Pacaut, Charles Buttin

Participant FJS : Simon M + 6 initiés renforcés

T.P.S.T. : 6H30

Après un dodo au frais et au son des cloches des moutons sous le col du Coq, nous repartons à l’assaut de la Dent en montant sur le plateau sommital en passant par le trou du Glas. On pique nique sous l’arbre à côté de la Pulpite, et on profite de l’arbre sus-mentionné pour réviser les manip de cordes et la manipulation des agrés.

Charles et surtout Simon, valeureux explorateurs et désobeurs de la Pulpite, connaissent la traversée par cœur et nous font partager tout au long de la traversée l’historique d’explo et d’aménagement.

L’équipement traversée a été totalement mis en place l’année dernière également : broches, anneaux de rappel (gros, prévoir de quoi bloquer le nœud). La traversée s’enchaîne sans souci de parcours à condition de ne pas être trop gros dans les 1ers méandres. La descente de la succession de verticales du Puits du Lac (P90 mono jet, P30 mono jet, P60 mono jet) est sublimissime et justifie à elle seule de faire la traversée.

Une fois en bas du Puits du Lac, on retombe sur les petits panneaux sobres et efficaces mis en place par Charles (lui même SVP…) toujours dans la perspective de la 3SI et du CDS38 de résorber les perditions amateuristes déclencheuses de secours. Sortie par le Puis de l’Ogive.

Publié dans actualité, classique. Tagué avec .

0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.