Aller au contenu


Spéléologie– Grotte des Petites Canalettes-Réseau André Lachambre

Samedi 10 janvier 2015

Spéléologie– Grotte des Petites Canalettes (66 – Corneilla de Conflent)

Participants Tritons : Ludovic Nicoli, Cécile Pacaut

Participants Troglodytes : Sébastien, Laetitia G, Florence, Philou-Maxou, Alain, Thibault, François, Laetitia

Nos guides : Patrick et Yves (Conflent Speleo Club de Prades)

Rédacteur : Cécile

TPST : 6h00

Voilà que, le mercredi précédent, ouvrant mes mails, je découvre une proposition non refusable : Caribou, qui organise un WE pour visiter le réseau Lachambre, a 2 places vacantes !!!! Pas d’hésitation, j’en suis… Le lendemain, nouvelle désaffection de la 2è personne chanceuse. Et là ni une ni deux, 23h30, j’appelle Ludo pour lui dire de venir… lui qui voulait y aller depuis, euh, une trentaine d’années ???

Un RDV pour covoiturage à Valence le vendredi soir à 19h30, et après quelques heures de route nous arrivons au sympathique gite Ca La Mimi à Prades.

http://www.gites-de-france.com/location-vacances-Prades-Gite-Ca-La-Mimi-66G114918.html

Le samedi matin, notre guide du WE, Jean Louis Perez, passe au gite nous récupérer vers 9h pour nous emmener sur le parking des Petites Canalettes où il nous remet entre les mains de Patrick et d’Yves qui nous feront faire un 1er tour dans les Petites Canalettes. Ancienne grotte touristique, cette grotte régale déjà nos yeux de ses concrétions et de ses draperies. On ressort pique niquer sur la terrasse avant de replonger à l’étage du dessous non accompagnés à la découverte de la « rivière ». On furète de ci de là, la topo n’étant pas très facile à appréhender, tout en se faisant plaisir. La suite du CR en photos :

https://picasaweb.google.com/117906336009264047937/GrotteDesPetitesCanalettes?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJ_05bL6hPT_VA&feat=directlink

Le soir, nous rejoignons le local du CDS66 qui vient de tenir son AG pour partager apéro et galette des rois… Avant d’aller préparer et déguster les moules que nous ont ramenées de Sète Flo et Maxou !

Dimanche 11 janvier 2015

Spéléologie– Réseau André Lachambre (66 – Prades)

Participants Tritons : Ludovic Nicoli, Cécile Pacaut

Participants Troglodytes : Sébastien, Laetitia G, Florence, Maxime, Alain, Thibault, François, Laetitia

Notre guide : Jean Louis Perez (Conflent Speleo Club de Prades)

Rédacteur : Cécile

TPST : 9h

A 9h15, nous retrouvons Jean Louis, puis bientôt sur la parking où nous nous changeons Marc, le propriétaire du terrain, qui nous accompagne jusqu’à l’entrée du trou protégé par une double porte qu’on dirait blindée !

C’est qu’au-delà s’ouvre un réseau d’une beauté mythique, sité classé depuis 1991, qui déroule son lacis de galeries cristallines sur 26,5 km de longueur dans les marbres du Dévonien.

Au bout de 300 m et pas mal de ramping, on atteint les premières concrétions dans une galerie de grandes dimensions à partir de laquelle se présentent de nombreuses possibilités de visites de secteurs, de circuits complets qui peuvent se réaliser dans une véritable féérie de cristaux et parures stalagmitiques d’une très grande pureté, le plus souvent d’un blanc immaculé. La grande caractéristique du réseau Lachambre est de présenter, sur une très grande échelle, le fonctionnement-type de la succession minéralogique calcite /aragonite / hydromagnésite, avec une très forte concentration d’hydromagnésite.

Nous avons mis la pression à Jean Louis, nous promettant de bien le chouchouter, afin d’en voir un maximum. Et nous ne serons pas déçus ! L’équipe avançant bien, nous avons eu le privilège de faire 2 tours en un…

Plutôt que de longs discours, voir les photos (il est impossible de décrire la richesse des formations et des paysages !!) :

https://picasaweb.google.com/117906336009264047937/ReseauLachambre?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJPUs8mO75LDvQE&feat=directlink

Le matin sera consacré à la mise en jambe : parcours facile le long de la magnifique Galerie du Merder, un arrêt photo à la salle Campo, Galerie Rougerie, et au retour un crochet chronophage sur 200m féériques dans l’incroyable Canyon Blanc dont les parois sont entièrement revêtues de cristallisations d’aragonite et d’hydromagnésite…

Après une pause casse croûte optimisée au début de la Galerie François, nous voici partis bon train pour une suite un peu plus sportive, une progression extrêmement variée, qui enchaîne grandes galeries aux superbes formes taillées dans le marbre et petites et grandes surprises concrétionnesques de tout acabit pour un émerveillement toujours renouvelé : Galerie François, un crochet par Galerie Stéphane, Galerie Sans Nom, Galerie du Canigou, puis retour par la Galerie des Lotois, encore un crochet par la Galerie Marie Hélène, Galerie Vincent, puis retour plus ou moins par le chemin de l’aller.

Bref, on s’en est mis plein les mirettes dans la bonne humeur avec un groupe particulièrement sympathique. Un énoooorme merci à Caribou pour nous avoir permis de partager ces moments !

Publié dans classique, photo. Tagué avec , , .

0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.